Amarok l’esprit nature

France ARAVIS - d'alpages en combes sauvages

Dans une harmonie paysagère exceptionnelle, le massif des Aravis à de quoi vous surprendre. Combinant le plaisir simple de la marche en montagne et des temps d’observation des milieux naturels, ce séjour vous invite à privilégier l’évasion dans des recoins de nature restés sauvages...

  • Durée : 5 Jours
  • Prochain départ : samedi 21 août 2021
  • Effectif : 4 - 5 personnes
  • Guide(s) :

690 €*

*à partir de


Niveaux[En savoir +]

  • Immersion
  • Confort
  • Autonomie
  • Physique
Je réserve

Demande du carnet de voyage

Pour recevoir le carnet de voyage de ce séjour, merci de renseigner votre nom et votre email:

Points forts :

  • Des randonnées variées en étoile ; au cœur d’un massif mêlant les charmes de la moyenne montagne et  des itinéraires plus alpins, à la portée du plus grand nombre.
  • Des temps d’immersion et d’observation dans les habitats naturels, pour chercher à observer et comprendre, donner plus de sens à la marche.
  • L’encadrement professionnel par un accompagnateur en montagne expert du massif et passionné par la nature montagnarde.
  • Observations probables d’espèces emblématique parmi  la faune sauvage très riche des Aravis : bouquetins des Alpes, chamois, gypaètes barbus, vautours fauves, aigles royaux, marmottes…
  • 4  nuits en refuges d’alpages, à l’accueil simple et chaleureux, avec des produits locaux dans l’assiette !
  • Séjour nature et convivial en petit groupe de 8 pers max.

Votre guide

Patrick Gardet

Patrick Gardet

Accompagnateur en montagne, il travaille principalement comme garde-technicien de Réserve Naturelle dans les Alpes du nord depuis plus de 20 ans, ce qui l’a conduit à s’engager dans des programmes de conservation de la faune alpine et de connaissance du patrimoine géologique. Géographe de formation, Patrick est passionné par les relations intimes qui existent entre géologie, flore, faune, milieux naturels et paysages. Il intervient régulièrement comme formateur et examinateur auprès de l’Ecole Nationale des Sports de Montagne sur les thématiques de l’environnement montagnard. Egalement amateur de spéléologie et de découverte de pays lointains, il aime par-dessus tout vagabonder, jumelles et appareil photo à la main dans les montagnes de proximité. Il partage avec enthousiasme sa passion de l’écologie montagnarde, tout en sensibilisant à la fragilité des sites parcourus et des espèces rencontrées.

Venez plonger dans l’intimité des Alpes de Savoie, dans ce massif emblématique et attachant, réputé pour ses richesses naturelles et culturelles. Dans une harmonie paysagère exceptionnelle, le massif des Aravis abrite encore de nombreux chalets d’alpage séculaires, il est également riche de nature alpine brute. Combinant le plaisir simple de la marche en montagne et des temps d’observation des milieux naturels, ce séjour vous invite à privilégier l’évasion dans des recoins de nature choisis et représentatifs de la variété paysagère des Préalpes du Nord. Entre prairies pâturées et pelouses de haute-montagne, éboulis et déserts calcaires, pinèdes de montagne et hêtraies sapinières, les milieux naturels traversés offrent de nombreuses occasions de s’émerveiller devant les phénomènes géologiques, la diversité floristique  et l’observation de la faune alpine, jumelles à portée de mains.


Programme :

Jour 1 : Tourbières et forêts de montagne, immersion en douceur 

Le rendez-vous est donné à 11h30  à la gare ferroviaire d’Annecy pour un transfert en minibus d’environ 50 minutes jusqu’au lieu de départ de notre première randonnée sur le site emblématique du Plateau des Glières, dans un environnement de moyenne montagne pastorale. Site de mémoire et d’histoire, nous prenons le temps de faire connaissance en douceur avec les lieux. Dans les prairies qui accueillent nos premiers pas dans le massif, nous observons de remarquables tourbières à l’origine de milieux naturels originaux abritant une flore rare. Des pentes modérées entre alpages et forêts d’épicéas nous conduisent vers une jolie et discrète combe sauvage surplombée par les roches calcaires. Nous y faisons notre première halte, dans un refuge isolé au cœur d’une belle clairière forestière. Le lieu est idéal pour partir flâner en soirée, jumelles à la main, et profiter pleinement de l’intimité des lieux face aux chaînes du Bargy et des Aravis.

Dénivelé : +100 à +300m ; Distance : 4,5 km environ

Temps de marche effectif : 2h à 3h

 Jour 2 : Alpages et plateaux calcaires « par monts et par vaux »   

Petit déjeuner servi par les gardiens du refuge, et chargement des pique-niques : nous voici directement partis pour une très belle boucle entre pessières et pinèdes de montagne, alpages et hautes parois calcaires, dans l’intimité du massif des Bornes. Nous franchissons un petit col forestier, porte discrète sur un vaste alpage préservé, avant de gravir les pentes d’un haut plateau calcaire culminant à 2000 mètres d’altitude. Cet itinéraire nous conduit à franchir et observer plissements et cassures géologiques caractéristiques de la mise en place des massifs préalpins. Bouquetins des Alpes, martinets alpins, ou encore tichodrome échelette peuvent être au rendez-vous près des crêtes surplombant une haute falaise, dans des milieux abritant une flore calcicole spécialisée. La descente se fait parmi dolines et lapiaz, micro formes de reliefs karstiques très originales et caractéristiques de ces massifs préalpins. Une belle randonnée, variée, avant de regagner un agréable refuge au cœur du Plateau des Glières.

Dénivelé : + 850m/-700m ; Distance : environ 12km

Temps de marche effectif : 5h

Jour 3 : Le balcon superbe des Aravis   

Depuis notre hébergement, un bref transfert en minibus (environ 1/2h) nous permet de gagner une vallée réputée pour ses nombreux chalets séculaires et leurs petits greniers d’architecture traditionnelle typique de la Savoie du nord. C’est d’ici que nous partons à l’assaut de la grande Chaîne des Aravis, d’abord par un beau sentier forestier, puis en longeant le fameux alignement de combes et sommets en chevrons à la rencontre d’une mosaïque d’habitats naturels exceptionnelle. Nous rejoignons vers 1600 mètres d’altitude, une vieille ferme d’alpage aménagée en refuge qui offre une vue panoramique sur le massif des Bornes. Le dénivelé et la distance limités pour parvenir à ce refuge nous laissent la possibilité de partir vagabonder sans sac à dos dans les combes, au pied de sommets sauvages, à la recherche des hardes de chamois notamment. Le refuge ne propose pas de douche, une toilette de chat pourra se faire au bassin à l’eau fraiche des Aravis !

Dénivelé : +550m  min./ -100m min. ; Distance : 5 km.

Temps de marche effectif : 3h à 5h

Jour 4 : L’univers minéral de la montagne                                                                 

Petit-déjeuner servi par les gardiens du refuge, récupération des pique-niques et nous nous élevons immédiatement au-dessus du refuge pour nous immerger au plus profond de la chaîne des Aravis, dans l’une des combes les moins parcourues, offrant une ambiance de nature brute et sauvage. Le sentier se perd peu à peu dans un vaste chaos rocheux, habitat de prédilection du lièvre variable et du lagopède alpin. Nous atteignons un des très rares passages à travers la haute muraille des Aravis, à plus de 2300 mètres d’altitude. De là, s’ouvre un majestueux panorama sur le pays du Mont-Blanc et le spectacle impressionnant du versant oriental des Aravis. Selon les envies, nous redescendons quelque peu sur ce versant de la chaîne, dans un magnifique vallon sauvage et suspendu abritant de précieux marais d’altitude, avant de revenir par notre étroit passage entre les hautes cimes de la chaine. Entre ces deux versants contrastés, une flore alpine rare et spécialisée s’offre à notre regard attentif. Chamois, bouquetins et gypaètes, entre autres, habitués des lieux, peuvent aussi nous réserver de belles observations. Une longue mais belle descente nous ramène au fond de la vallée, d’où nous regagnons notre refuge du Plateau des Glières en bus.

Dénivelé : +750m/ -1240m ; Distance : 6 km.

Temps de marche effectif : 5h à 7h

Jour 5 : Au paradis des espèces rupestres

Départ matinal de notre refuge du Plateau des Glières et transfert en bus sur l’itinéraire de la route des Grandes Alpes, vers un autre site majeur du massif. Moins renommé que la chaîne des Aravis, un magnifique chaînon calcaire lui fait face et offre souvent de très belles opportunités d’observation de la faune et l’avifaune des milieux rocheux. Pour la dernière journée, un sentier balcon progressif pour l’effort et propice aux observations naturalistes, nous mène en aller-retour en direction d’une discrète combe très appréciée des bouquetins. Selon les envies et les observations, nous gagnons la crête sommitale à 2100mètres d’altitude, avec une vue vertigineuse sur le Genevois. En cas de temps trop chaud, nous partons plutôt dans un secteur bien plus ombragé proposant petits ruisseaux, végétation opulente et fraîches forêts montagnardes dans un très beau secteur oublié du massif. Ce versant sauvage montre une autre facette de la nature préalpine, par un étonnant facteur géologique qui la rapproche des Préalpes suisses et du Chablais. Nous rejoignons le point de départ de la randonnée vers 15h30 pour assurer un retour sur Annecy gare SNCF à 17h au plus tard.

Dénivelé : + 550m/-550m ; Distance : environ 7km

Temps de marche effectif : 3h-4h

Ce tarif comprend :

  • L’organisation et l’encadrement par un AMM diplômé d’état, expert du massif des Bornes-Aravis
  • Les 4 nuits d’hébergement en refuges d’alpage gardés en demi-pension, dans des dortoirs collectifs.
  • Les pique-niques du midi du jour 2 au jour 5.
  • Les transferts d’Annecy au Plateau des Glières (35kms / 45min de route), et du Plateau des Glières vers les différentes randonnées en étoile (J3 et J5), le retour sur Annecy en fin de séjour.
     

Ce tarif ne comprend pas :

  • Le déjeuner (pique-nique) du premier jour. Pensez donc à le prévoir !
  • Les apéritifs et autres boissons ainsi que tous vos achats dans les refuges
  • Vos vivres de course (en-cas, fruits secs…)
  • Votre équipement personnel
  • Le supplément petit groupe de 4 : +90€/pers.
  • L’assurance voyage : annulation et assistance
  • Frais d’inscription : 15€/dossier

Groupe : de 4 à 8 participants

Transport : Rdv à la gare SNCF d’Annecy vers 11h30 le J1. Pour vous rendre à Annecy : Afin de limiter vos émissions de CO2, nous vous encourageons à utiliser les transports en commun (train, bus...). En train : la gare SNCF d’Annecy est desservie par le TGV depuis Chambéry, Lyon, Paris…  Et liaisons quotidiennes TER depuis/vers, Chambéry, Lyon, Annemasse/Genève… Par la route : Autoroute A41 depuis Genève, Lyon, Chambéry. Nous contacter pour covoiturer ! Puis nous nous rendons en minibus au point de départ de notre aventure. Retour le Jour 5 à 17h au plus tard.

Climat/météo : Moyenne et haute montagne estivale, avec des variations de températures pouvant être importantes de jour comme de nuit. Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement. Nous sommes dépendants des conditions météo, et à ce titre le séjour peut être modifié, pour des raisons de sécurité.

Hébergement et nourriture : L’hébergement se fait en refuges d’alpages gardés et authentiques, proposant un confort limité à l’essentiel mais toujours autour d’assiettes et de produits locaux réconfortantes… Nuit en dortoirs collectifs, douches hormis au refuge du troisième jour.

Les petits-déjeuners et dîners sont préparés par les équipes des refuges (merci de nous signaler toutes intolérances/allergies alimentaires ou demande spéciale). Les pique-niques sont préparés par les équipes des refuges, sont emportés, tirés du sac et consommés au cours de la journée. Pensez à ramener des en-cas avec un bon rapport poids / calorie type barres énergétiques, fruits secs… pour les 6 jours de trek.

Nouvelles dispositions jusqu’à nouvel ordre : chacun doit amener son duvet, drap en soie, taie d’oreiller, tongs, gel et masque.

Formalités administratives : La carte d’identité est suffisante.

Formalités sanitaires : Afin de réaliser ce séjour de randonnée dans les meilleures conditions, nous vous conseillons d'effectuer au préalable un bilan médical chez votre médecin généraliste pour confirmer votre aptitude à la randonnée en montagne.

La nature : Les Aravis, majestueuse chaîne alignant combes et sommets est devenue si emblématique que l’usage touristique récent tend à imposer cette dénomination pour l’ensemble du massif des Bornes. Culminant à 2752 mètres d’altitude à la Pointe Percée, le massif est constitué de roches sédimentaires déformées par de majestueux plissements bien lisibles dans le paysage en bordure occidentale des Alpes, et dispose d’un climat frais et humide très appréciable au cœur de l’été. Le contraste entre l’éclatante blancheur des falaises calcaires qui couronnent les sommets et la végétation verdoyante participe au charme des paysages regroupant toutes les facettes des Préalpes du Nord. La grande diversité paysagère est aussi liée à des particularités géologiques propres à ce massif. Les altitudes des principaux sommets donnent une tonalité très alpine, tandis que les secteurs occidentaux plus modestes s’étendent en vastes forêts sauvages et alpages ceinturés de hautes falaises, à l’image du Vercors. Les milieux naturels sont  variés et riches en espèces, comme en témoignent les grandes étendues bénéficiant du classement européen « Natura 2000 ». La qualité des biotopes a fait de ce massif un secteur privilégié pour la réintroduction réussie d’espèces alpines emblématiques de la faune, tels que le bouquetin des Alpes et le gypaète barbu. Les activités pastorales pluriséculaires ont également été bénéfiques à l’harmonie paysagère et la biodiversité, tant que la pression du bétail ne devient toutefois pas trop forte.

Les hommes : Bornes,  Aravis…les historiens préfèrent parfois le terme « massif du Genevois », en regard de la dénomination de l’une des six provinces historiques du duché de Savoie/royaume de Sardaigne jusqu’en 1860.  Précisons que la capitale du Genevois était alors…Annecy et non pas Genève qui appartenait déjà à la confédération helvétique ! Bien avant cela, l’abri sous-roche de la Balme de Thuy, atteste de la présence des hommes de culture Azilienne depuis 10.000ans, dès la fin de la dernière glaciation du massif. Une profonde romanisation s’est imposée en pays de Savoie sur le peuple celtique des Allobroges (peuple celte local), mais une influence germanique par l’installation d’une importante communauté Burgonde vers 438/439 est encore perceptible dans certains toponymes et patronymes de la région.

Le massif a développé au cours de l’histoire une culture pastorale montagnarde très forte, avec un système de « remues » le long des versants pour optimiser les ressources fourragères en fonction des saisons et de l’altitude. Les ingénieux « chalets » typiques de la Savoie du Nord, adaptés aux conditions de vie en montagne témoignent aussi de cette culture. Le tourisme développé par la population locale a permis de valoriser en particulier un fromage ancestral et qualitatif : le reblochon fermier, un des premiers produit reconnu « AOC », dés 1958…

Le massif a aussi connu des évènements historiques marquants. En 1794, de très fortes oppositions paysannes à l’arrivée des troupes révolutionnaires françaises ont été durement réprimées. En 1944, les combats du Plateau des Glières ont été érigés en récit national de la résistance des forces intérieures par Charles de Gaulle et André Malraux. 

Le massif a également bénéficié depuis longtemps du dynamisme d’entrepreneurs locaux. Cela s’est  manifesté notamment par l’établissement d’une régie autonome d’électricité encore en activité, l’ouverture d’une ligne ferroviaire entre Annecy et Thônes malheureusement disparue, ou encore la volonté farouche d’une entreprise d’ameublement locale devenue géant mondial de rester fidèle au massif malgré les contraintes logistiques. Le massif propose ainsi un bassin d’emploi dynamique, notamment beaucoup de pluriactifs, entre tourisme, agriculture et entreprises locales. Le massif est également habité par des « frontaliers », de plus en plus nombreux, qui partent quotidiennement travailler en Suisse.

Aucun avis sur ce séjour.

Partagez votre expérience

  • Le détail de votre expérience
Vous aimerez aussi
SARL AMAROK - L’Esprit Nature, 130A chemin du Railler, 38160 Saint-Pierre-de-Chérennes
Tel.: +33 (0)6 95 60 86 29 - Email : info@amarok-espritnature.com
Siret No. 850 957 614 R.C.S. Grenoble - Code APE 7911Z - Immatriculation Atout France IM 038190009 - TVA Intra : FR82 850957614
Capital social 35 000 € - Garantie Financière Groupama, 8-10 rue d'Astorg, 75008 Paris - RCP MMA Iard, 14 Blvd. M&A Oyon, 72030 Le Mans